burnt-out-abandoned-apartment-99d7-diaporama

Pour beaucoup d’entre vous, et pour en citer certains, l’entité devient une ville morte.

Force est de constater que si l’on se réfère au nombre de manifestations où tout citoyen peut prendre part durant une année, c’est loin d’être le cas. Vous ajoutez tous les clubs, et pas seulement sportifs, ainsi que les sociétés et franchement il y a de quoi faire dans l’entité. Idem pour les commerces et entreprises.

Il suffit de se rendre sur le site de l’entité pour trouver des infos qui me semblent prouver que chacun peut trouver une bonne idée de sortie et/ou se divertir.

J’ai pioché ici et là des infos que je vous livre 

Dans l’entité,

Les restaurants sont au nombre de +/-  30

Les snacks sont au nombre de +/-  25

Les cafés sont au nombre de +/-  30

Tea-rooms : 6

Alimentation : 30

Animaux : 16

Assurance, banques, comptabilité, immobilier : 37

Boucheries – Traiteurs : 14

Boulangeries – Pâtisseries : 14

Electro et informatique : 12

Fleurs et plantes : 7

Habillement : 12

Librairie – Tabac – Papeterie – Tiercé : 27 (dont au moins 12 tabacs) 

Commerces pour la maison : 28

Maroquinerie et accessoires : 9

Soins et beauté : 60

Transport : 36

Les clubs sportifs :

4 clubs de Foot,

1 de volley, 

1 club de basket,

4 clubs de sports de combat,

2 clubs de gymnastique,

3 clubs de sports de raquette,

7 clubs de marche, jogging et marathon, 

1 club d’haltérophilie,

1 club de jeu de bourle,

3 clubs de sports aquatiques,

1 club d’aéromodélisme

Et vous pouvez ajouter les clubs de cyclos, le moto-cross, les ballets de l’hexagone, la dance country, Ice Mountain, les écuries Saint-Georges, le snooker club Tenessee, le club de yoga et d’autres que j’ai probablement oubliés où non répertoriés sur le site de la ville.

Les gîtes : 16 adresses et bien plus d’hébergements.

Le folklore :

Ducasse la fête de Marmousets, la fête des louches, la fête des Moissons, la fête des Mountches, la fête de la brique ainsi que Comines ville ouverte

On y ajoutera les ducasses : Houthem, Warneton, Ploegsteert, Bas-Warneton, rue de Wervicq, cité Geuten, cinq chemins, la Hutte, des Capellos et festivités du Gheer.

Les braderies et brocantes sont au nombre de 15 entre avril et novembre 2017

On n’oubliera pas les marchés, le sidec, l’euro delta, le forem et les agences locales pour l’emploi.

Mais aussi, le musée du téléphone, de la menuiserie, de la brasserie, de la rubanerie, Plugtreet 14-18, la société d’histoire, Pionier blockhaus et l’office du tourisme.

Comines-Warneton c’est aussi un conseil consultatif de la personne handicapée, celui des aînés, l’Alzheimer café, handicontact, le Village et le service d’aide à domicile.

Je n’oublie pas le centre de lecture publique, la MJC, radio libellule, l’académie des beaux-arts, de musique, le théâtre, la danse, la photographie, le rummikub, les échecs, l’impro, multisport pour les petits, la diction et la déclamation, le PCDN et le PCDR

C-W c’est encore les écoles, les médecins, le centre de radiologie, les maisons de repos le CPAS, les pharmaciens, les crèches, les dentistes, les vétérinaires, les pédicures, les infirmiers (ères), les kinés, les logopèdes, les ophtalmos, les ostéopathes, les psychologues, les diététiciennes, les thérapeutes, les autres professions libérales : avocats, notaires, etc., l’ONE, les services jeunesse, MJ Carpe Diem, les services communaux, le festival « J’veux du soleil », le Beau Vélo de Ravel, les formations diverses et gratuites, la Régie des Quartiers, le conseils des jeunes, le conseil des enfants, handiplaine, les plaines de jeux, jobs étudiants, la maison de l’emploi, Mire Wapi, la SPA etc. etc.

 

Tout compte fait, est-ce une ville morte, Comines-Warneton ?

Peu d’entité en Wallonie peuvent de targuer d’avoir autant de possibilités de se divertir.

C’est aux parents d’éduquer les enfants mais aussi de les inviter à s’adonner à un sport, à un loisir et pourquoi pas, d’en faire autant. Il y en a pour tous les goûts !

Si les « paroissiens » se contentent de rester chez eux et de ne rien faire, forcément il leur reste du temps pour maudire tout et tout le monde.

Je peux comprendre que parfois, cela a un coût, que cela engendre une disponibilité accrue, pour les enfants notamment, mais qu’en est-il vraiment pour les commerces ??????

Effectivement, comme disent les anciens, on peut regretter le vieux temps. Oui, le centre de Comines et le Bizet ont bien changé et moi aussi je le déplore.

Il faut vivre avec son temps dirons-nous mais que faire ?? Avez-vous tenté l’aventure d’un commerce ??? Pas si simple, j’en ai fait l’expérience, c’est un parcours du combattant et surtout un investissement au départ bien souvent insurmontable.

Il existe des aides (voir plus bas), mais qui vous donnera l’assurance d’une réussite à long terme ????

Et tout le monde sait que les grandes surfaces et les centre commerciaux ont détruit les petits commerces.

On défend le commerce local et certains, comme moi, se rendent parfois directement chez des producteurs locaux, mais combien ne se rendent-ils pas dans un centre commercial pour tout acheter ? Quasi toute la population, ne rêvons pas.

Qui va oser ouvrir une boutique de vêtements ou une épicerie ????? On peut trouver des fouffes à deux balles un peu partout. Et quand on connait les normes drastiques dans le domaine de la bouffe …

Vous ne pouvez pas toucher un fruit où un légume au magasin du coin. Le vendeur lui, doit se laver les mains quand il chipote sa marchandise mais par contre, quand vous acheter dans une grande surface, vous repartez aves des fruits et légumes touchés par des milliers de doigts. Les crottes de nez et la merde sont gratuites !!

J’ai demandé à bien des gens quel commerce ils voudraient, non pas ouvrir, mais voir venir s’installer dans l’entité. Un café, non il y en a assez. Un resto, idem, même si cela me la fout mal de voir pulluler des vendeurs de bouffes venues d’ailleurs où tout simplement de malbouffe.

Un salon de coiffure, on est servi. Un tabac, n’en parlons pas. Des bouchers et des boulangers sont présents en quantité suffisante. Un de plus ne serait pas un mal, mais qui va oser ? Alors quoi ?? Encore un établissement pour le bien-être des gens ?? Ou un commerce pour la maison (électro, vélo, meubles, bricolage ….) ??

Franchement, je ne vois pas et revoir des métiers anciens revenir au goût du jour. Vous voyez déjà un marchands de laine, un bottier, cordonniers, chaudronnier, coutelier, chiffonnier, maréchal-ferrant, serrurier (quoique que ça manque mais impossible de vivre de cela), laitier, marchand de glace ambulant, brodeuse, fileuse, dentelière, vitrier,  souffleur de verre, bonnetier, meunier et j’en passe….., avec une belle devanture dans l’entité ?

Le progrès dans tous les domaines et dans le secteur du commerce tue la proximité et tue le lien entre les gens. Ce ne sont pas les multinationales qui feront marche arrière !

Mais lancez-vous et je serai votre premier client.

 

A C-W, Il existe une agence de développement local qui, je cite, a la mission de révéler, développer et soutenir les projets locaux à incidence économique, dans un objectif de création d’emplois nouveaux et durables et de maintien de l’activité économique locale. Cette démarche se construit par la mise en place de partenariats à l’échelon local entre les secteurs public, privé et associatif.

Leurs services :

Suivre le lien

http://www.villedecomines-warneton.be/economie/developpement-local/agence-de-developpement-local/ladl-est-a-votre-service

Bonne journée à tous et à défaut d’ouvrir un commerce, lancez des idées, moi, j’ai fait le tour et je ne vois pas le simple quidam se lancer. Une entreprise de plus, oui, mais un « petit » commerce ……