potatoes

Voilà quelques informations qui concerne cette bactérie qui serait à l'origine des infections dont sont atteintes plusieurs personnes travaillant chez Potatoes.

Les légionelles sont des bactéries pouvant être à l’origine d’une infection respiratoire appelée légionellose. Les principales sources d'exposition humaine connues à ces bactéries sont d'origine environnementale, notamment les réseaux d’eau chaude sanitaire ou les tours aéro-réfrigérantes humides. (Je ne rentre pas dans les détails)

Il existe deux formes de légionellose : la fièvre de Pontiac et la maladie des légionnaires.

Symptômes     

J’exclu la forme la plus grave puisqu’apparemment ce n’est pas du tout le cas chez Potatoes.

La forme non pulmonaire (fièvre de Pontiac) est un syndrome grippal aigu, guérissant spontanément et durant en général de 2 à 5 jours. La période d’incubation va de quelques heures à 48 heures. Les principaux symptômes sont de la fièvre, des frissons, des céphalées, un état de malaise et des douleurs musculaires (myalgies). Aucun cas mortel ne s’associe à ce type d’infection.

Comme pour toutes les maladies et infections, l’état général, l’âge et les antécédents de la personne atteinte joue son rôle.

Les patients atteints d’une forme non pulmonaire n’ont pas besoin de traitement antibiotique et la prise en charge des symptômes est suffisante.

90 % des cas, on parlera d'une grippe, ce qui est plus bénin.

Transmission

La voie la plus courante de transmission de Legionella passe par l’inhalation d’aérosols contaminés. Les sources d’aérosols que l’on a associées à cette transmission sont les tours de refroidissement des systèmes d’air conditionné, les systèmes d’eau chaude et froide, les humidificateurs d’air et les bains à remous.

On pourra donc être contaminé en prenant une douche mais pas en buvant un verre d'eau, puisque la bactérie ne survit pas dans l'estomac !

L’infection peut également se produire par aspiration d’eau contaminée et de glace, notamment chez les malades hospitalisés sensibles et par exposition des nouveau-nés lors des accouchements dans l’eau. Il n’y a pas de transmission interhumaine directe.

Les équipements responsables

Sont considérés comme des équipements à risque : les installations d'eau chaude sanitaire (via les douches), les tours de refroidissement des installations de climatisation (via la pulvérisation de microgouttelettes d'eau), les bains à remous et jacuzzis, ...

Toutes les zones où l'eau à tendance à stagner est critique : zone inférieure des grands ballons de préparation, bras morts des installations de distribution, ...

Les systèmes d'humidification du conditionnement d'air ne sont par contre pas concernés car leur température est trop basse (10 à 15°C).

Et qu’on se le dise, cette bactérie se rencontre également dans les lacs, les rivières, les torrents, et même, pour une autre souche, dans les terreaux pour rempotage !!!! Ce n’est pas les chaleurs que nous avons eus qui arrangent les choses.

 

Chez vous, dans un ballon d’eau il doit y avoir au minimum une température de distribution de 52 °C.

Bien d’autres conseils et d’autres précautions sont à prendre mais il est inutile de verser dans le mélodrame.

Je dirai que dans les cas Potatoes, il manque de dialogue et qu’il aurait été plus simple de faire un communiqué de presse, même s’il devrait arriver. Ne rien dire fait que l’on se met à gamberger, ce qui est compréhensible.

Infos reprises sur les sites médicaux et environnementaux